8 mars 2022

Journée internationale des droits des femmes

C’est la journée de la femme, c’est notre journée alors parlons un peu de NOS défis ! 

Aujourd’hui, je peux dire que j’ai découvert qui est MA super héro ! Il m’aura fallu beaucoup de temps pour y parvenir, mais je suis très fière de mon accomplissement. J’ai compris qui j’étais, j’ai vraiment appris à me connaître, je sais quelles sont les valeurs qui sont importantes pour moi et surtout, j’ai appris à comprendre mes priorités et à CHOISIR MES BATAILLES.

C’est à 33 ans que j’ai compris que je devais prendre ma vie en main et surtout apprendre à me découvrir, comprendre qui j’étais vraiment et ce qui était important pour moi. Ce qui m’a permis de le comprendre est une séance chez une thérapeute qui utilisait les principes de l’hypnose pour travailler. Si j’ai toujours trouvé cette méthode intéressante et efficace, j’ai vécu une expérience qui a été un grand enseignement, mais surtout une très grande claque : elle m’a fait me projeter dans l’avenir, après m’avoir demandé de me voir à 12 ans et à l’âge que j’avais. 

L’image qui est apparue était celle d’une vieille dame, tranquille, de 82 ans ( ! ) assise dans un fauteuil, occupée à raconter quelque chose à un groupe de grands enfants. Elle m’a alors demandé ce que je ressentais et je me suis mise à pleurer. Elle a terminé son processus, la séance venait à son terme et je suis partie, en pleurs, sans lui parler, je voulais fuir cet endroit. Ce que j’avais ressenti était très violent : 𝒋’𝒂𝒊 𝒇𝒂𝒊𝒕 𝒕𝒐𝒖𝒕 𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒋𝒆 𝒅𝒆𝒗𝒂𝒊𝒔, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒋𝒂𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒋𝒆 𝒗𝒐𝒖𝒍𝒂𝒊𝒔. 

Ce consta, très brutal, que je ne suis pas moi-même, mais ce que les autres attendent de moi me faisait mal. D’un autre côté, ce fut une vraie libération, car à partir de ce jour, j’ai décidé que je devais changer les choses, améliorer mes choix et surtout oser dire non. Progressivement, j’ai donc appris à m’écouter, écouter mon instinct et me rendre compte qu’il me faisait comprendre quand « ce n’était pas moi ». 

J’ai commencé à oser m’exprimer, oser croire ne moi, me rendant compte que j’avais des compétences, que j’étais reconnue au niveau professionnel et que je faisais du bon boulot. J’ai aussi appris à oser parler à mes enfants, à m’excuser quand je faisais quelque chose de mal et faire en sorte de ne plus jamais le refaire. Plus je progressais, et plus j’osais m’exprimer.J’ai aussi compris à quel point je déteste les conflits, car ils me figent et l’agression est une situation que j’ai du mal à gérer. Mais j’ai appris à rester calme, à laisser couler et à ne pas réagir quand cela n’en valait pas la peine. J’ai tout doucement appris à ÊTRE MOI.

En tant que femme, j’ai souvent été critiquée, insultée, considérée comme une idiote, une incapable, et c’est à force de croire en moi et d’oser reconnaitre mes capacités que j’ai appris progressivement à ne plus avoir besoin de la validation de l’autre pour savoir qui je suis. Et grâce à cela, 𝗺𝗼𝗶 𝗾𝘂𝗶 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗶𝗱è𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗲𝘀𝘀𝗲𝗻𝘁𝗶𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗻𝗼𝘀 𝗿𝗮𝗽𝗽𝗼𝗿𝘁𝘀 à 𝗹’𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲, j’ai aussi appris à ce qu’elle soit à l’image de la personne que je suis. 

J’ai CHOISI ma manière de communiquer dans la bienveillance et l’efficacité. Je me sens libre de choisir quand je communique ou pas et je sais que c’est en apprenant à prendre confiance en moi, à être profondément ancrée dans mes valeurs et mes priorités, que je peux y parvenir un peu mieux chaque jour. Sois brave, oser découvrir ce qui est important pour toi et l’exprimer dans la bienveillance et l’efficacité. Oser devenir la héro pour les personnes autour de toi, un modèle à suivre !

 𝐕𝐢𝐯𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐟𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬, 𝐚𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐝’𝐡𝐮𝐢, 𝐝𝐞𝐦𝐚𝐢𝐧 𝐞𝐭 𝐭𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐣𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐧𝐧é𝐞 ! 

Si comme moi, tu as envie d’être enfin entendue, de pouvoir savoir vraiment qui tu es et que tu as besoin d’un petit coup de main, tu sais que je suis là pour t’accompagner.

dans News
8 mars 2022
Challenge AGAIN, Sophie (ChA) 23 avril, 2022
Partager ce poste
Tags
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.
Pré-commande du livre